Slide background

Avec UL, le courant passe tou­jours. Obtenez des plas­tiques parfaits, pour vos projec­teurs de voiture par exemple

UL offre aux fabricants de verres diffuseurs pour projecteurs de voiture la garantie que leurs produits répondent à toutes les exigences de qualité.

Slide background

Avec nous, les boîtiers de moniteurs gardent toujours la forme – garanti

À travers l’évaluation, la certification et la délivrance d’une Yellow Card UL (carte jaune), UL Thermoplastics Testing Center offre entre autres aux fabricants de boîtiers en plastique pour moniteurs la garantie que leurs produits répondent à toutes les exigences de qualité.

Analyse thermique

Vous trouverez dans le tableau ci-dessous la liste des méthodes d’essai par analyse thermique mises en œuvre pour vous par UL Thermoplastics Testing Center.

 

Méthode d’essai par analyse thermique Normes
Analyse thermomécanique (ATM) DIN 51005
DIN 53752
Calorimétrie différentielle à balayage (DSC) DIN 51005
DIN 53765
Analyse thermogravimétrique (ATG) DIN 51006
DIN 51005
Essai au pendule de torsion ISO 6721
DIN 53445

Analyse thermomécanique (ATM)

Cette méthode d’essai a pour objet d’étudier les déformations du matériau testé en fonction de la température.

L’analyse thermomécanique (ATM) enregistre les modifications de longueur et d’épaisseur de l’échantillon. La plage de mesure peut varier ici de -150 à +600 °C.

Résultats obtenus par cette méthode:
  • Traction/déformation de films
  • Coefficient linéaire d’expansion thermique
  • Mesures de pénétration
  • Températures de transition vitreuse

Analyse thermomécanique (ATM) Analyse thermomécanique (ATM)

Analyse thermogravimétrique (ATG)

Ce procédé sert à mesurer les variations massiques d’un matériau en fonction de la température et du temps.

L’analyse thermogravimétrique (ATG) enregistre la perte de poids d’un échantillon de matière plastique soumis à une hausse de température dans des conditions d’atmosphère prédéfinies.

Analyse thermogravimétrique (ATG) Analyse thermogravimétrique (ATG)

Les programmes disponibles sont les suivants:
  • Programmes de température dynamiques ou isothermes
  • Atmosphère inerte ou oxydante
  • Libre choix de la plage de température allant de la température ambiante à 1 100 °C

Calorimétrie différentielle à balayage (DSC)

Cette méthode mesure les différences de flux thermiques entre un échantillon et un creuset de référence, soumis simultanément au même régime de réchauffage et de refroidissement.

La plage de mesure peut varier ici de -50 à environ 600 °C.

Calorimétrie différentielle Calorimétrie différentielle

Résultats obtenus par cette méthode:
  • Point de fusion
  • Transition vitreuse
  • Capacité thermique spécifique
  • Enthalpie
  • Cristallisation isotherme
  • Cristallisations
  • Réticulations

Calorimétrie différentielle (Differential Scanning Calorimetry, DSC) Calorimétrie différentielle (Differential Scanning Calorimetry, DSC)

Essai au pendule de torsion (détermination du module de cisaillement)

Les essais au pendule de torsion servent à établir les caractéristiques mécaniques dynamiques de plastiques à l’état solide.

On distingue fondamentalement deux types de méthodes:
  • Les méthodes à vibrations libres amorties (ISO 6721-2)
  • Les méthodes à vibrations forcées (ISO 6721-7)

Dans les deux cas, on soumet un échantillon de matière plastique à une déformation par cisaillement ou une déviation à fréquence constante et l’on détecte alors la réponse périodique du matériau. En résultent le module de conservation (ou module de cisaillement) G’, de même que le module de perte G’’ et le facteur d’amortissement tan δ. Le module de conservation est généralement déterminé sous forme de fonction de température. Le tracé du module de conservation en tant que fonction de température est une valeur caractéristique de chaque plastique.

Ce tracé permet d’identifier divers états d’agrégation ainsi que différentes zones de ramollissement, températures de transition vitreuse, températures de fusion des cristallites et zones de relaxation secondaires. Le fait de savoir à quel moment commencent les zones de ramollissement revêt une importance essentielle pour l’utilisation ultérieure d’un composant.

Résultats obtenus par cette méthode

Visualisation des courbes du module de cisaillement d’un thermoplastique amorphe et semi-cristallin obtenues par essai au pendule de torsion. Les divers états d’agrégation deviennent également visibles.

Échantillon

Barreau plat 80 mm x 10 mm x 4 mm und 80 mm x 10 mm x 1 mm