Retrait

Cet essai a pour objet d’examiner dans des stations de mesure entièrement automatiques des plaques échantillons du matériau à évaluer afin d’en déterminer le comportement au retrait pendant et après la production.

Tous les plastiques présentent un comportement au retrait plus ou moins accentué. Les dimensions d’une pièce thermoplastique moulée sont par conséquent toujours inférieures à celles de l’outil de transformation.

Pour calculer le retrait total d’une pièce moulée, on additionne retrait de transformation et retrait postérieur au moulage.

Le retrait de la pièce en cours de refroidissement commence dans le moule d’injection. Le processus continue également après le démoulage. Le changement de dimensions qui se produit jusqu’à ce que l’équilibre thermodynamique soit atteint au bout de 16 à 24 h à une température ambiante de 23 °C est appelé «retrait au moulage».

Überwachung der Messungen

Même à l’issue de ce délai, la pièce moulée par injection continue de se rétracter, un phénomène qui s’explique par exemple chez les thermoplastiques semi-cristallins par la post-cristallisation. Ce processus, également appelé « retrait postérieur au moulage », peut être accéléré par stockage des pièces moulées dans des fours à recuire. Sachant que les divers paramètres qui définissent une pièce moulée ont une incidence majeure sur son retrait global, il est impératif de gérer le processus de fabrication de cette pièce en s’appuyant sur une stratégie de paramétrages extrêmement rigoureuse, telle qu’elle est définie par exemple dans la norme ISO 294-4.

Sur les matières plastiques renforcées, notamment, le processus de transformation est à l’origine d’orientations différentes des matières de remplissage, parallèlement et perpendiculairement au sens d’écoulement. C’est pourquoi l’on observe, en particulier sur les plastiques renforcés, des différences très nettes entre le retrait « longitudinal » et le retrait « perpendiculaire ». Pour déterminer les caractéristiques de retrait du matériau, on procède habituellement au moulage par injection de plaques normalisées de dimensions 60 mm x 60 mm x 2 mm (ISO 294-4) ou 150 mm x 105 mm x E (procédé maison).

Grâce à cette synthèse d’opérations : fabrication de plaques normalisées avec saisie intégrale des paramètres de processus dans les stations de mesure de retrait entièrement automatisées d’UL TTC, stockage à température contrôlée et mesure finale sous assurance qualité, nous sommes à même de déterminer des valeurs de retrait longitudinal et perpendiculaire parlantes.

Compte tenu des conditions limites d’application technique, les données recueillies concernant le retrait permettent d’apporter des correctifs de mesure précis lors de la conception de nouveaux moules d’injection et donc de fabriquer des pièces moulées qui respectent à l’état fini les tolérances dimensionnelles souhaitées.

Station de mesure deretrait automatisée Station de mesure de retrait automatisée Automatisierter Schwindungsmessplatz